Aller au contenu
Rapport Annuel 2019

Valoriser les déchets issus du bâtiment avec Démoclès

Nous produisons en France 46 millions de tonnes de déchets issus du secteur du bâtiment, dont la majorité provient des opérations de démolition et de réhabilitation (42 millions de tonnes). Parmi ces déchets, nous estimons la part des déchets du second œuvre (déchets non dangereux non inertes du bâtiment) à plus de 11 millions de tonnes dont le taux de valorisation est estimé aujourd’hui à seulement 30%. Les déchets inertes représentent 31 millions de tonnes et sont globalement mieux valorisés (notamment grâce à la production de granulats recyclés).

C’est de là qu’est né le projet DÉMOCLÈS, qu’on qualifie aujourd’hui de plateforme collaborative d’acteurs. Pour aller vers une économie circulaire des déchets du second œuvre du bâtiment, il fallait tout d’abord établir le dialogue entre les différentes parties prenantes concernées, en effet :

  • Un fonctionnement en silos n’est pas propice au développement de l’économie circulaire.
  • Le changement des pratiques nécessite l’implication de la totalité des acteurs concernés par la démolition et réhabilitation de bâtiments.

Ainsi, DÉMOCLÈS réunit aujourd’hui : la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’œuvre, les entreprises de travaux, les gestionnaires de déchets et les industriels, autour d’une ambition, celle de détourner les déchets du second œuvre de l’élimination vers les filières de valorisation.